Keuzelijst Frans, aanvulling 2021-2022


Dit is de printversie van de keuzelijst.

Het aantal boekjes (van 1 tot 4) geeft een indicatie van de moeilijkheidsgraad.

Civilizations

Laurent Binet
F21-01
Grasset et Fasquelle, 2019, 378 p.

Voici le récit de la mondialisation renversée, Civilizations est le roman d'une hypothèse : en1492 Colomb ne découvre pas l'Amérique. En1531 par débarque dans l'Europe de Charles Quint. Pour y trouver quoi ? L'Inquisition espagnole, la Réforme de Luther, le capitalisme naissant. Le prodige de l'imprimerie, et ses feuilles qui parlent. Des monarchies exténuées par leurs guerres sans fin, sous la menace constante des Turcs. Une mer infestée de pirates. Un continent déchiré par les querelles religieuses et dynastiques. Binet réussit à rendre crédible cette conquête par une bonne dose d'utopie qui accompagne cette réécriture de l'histoire. L'Inca obtient l'adhésion du peuple par la redistribution équitable des récoltes et la substitution de l'impôt par des travaux d'intérêt général. Un empereur communiste… mais également capitaliste puisqu'il inonde l'Europe de l'or qu'il fait venir en bateau depuis les Amériques pour acheter le pouvoir. Ce récit est un régal de lecture et laisse entrevoir qu'un autre monde est toujours possible. Civilizations est un livre érudit et souvent très drôle. Et surtout, il ne faut pas tout croire.

Liens:
- Actuel Moyen Age

La Modification

Michel Butor
F21-02
Minuit, 1957, 316 p.

La Modification est sans aucun doute l'ouvrage le plus célèbre de Michel Butor. Dès sa parution en 1957, il fut signalé comme l'un des romans les plus importants de l'année. Pourtant, l'histoire est simple : un matin, à Paris, un homme prend le train pour Rome afin de rejoindre sa maîtresse… L'intérêt majeur de ce roman réside dans sa forme : c'est le seul roman écrit principalement à la deuxième personne du pluriel ! En effet, l'auteur s'inscrit dans la mouvance du Nouveau Roman, cherchant à renouveler le genre afin de traduire le désarroi des esprits après la seconde guerre mondiale. Butor se révèle un fin observateur du monde et des hommes. Laissez vous dérouter, acceptez de devenir « vous », à la fois lecteur et personnage, vous saurez alors si Léon rejoint sa maîtresse ou choisit sa femme et ses enfants.

Liens:
- Espace Français

Retour à Killybegs

Sorj Chalandon
F21-03
Grasset, 2011, 336 p.

Le narrateur de ce récit, qui est en même temps le personnage principal, veut nous raconter une fois pour toutes son propre point de vue sur la vérité. C'est l'histoire de la guerre civile en Irlande, et surtout de la position que prend Tyrone Meehan, d'abord considéré être un héros, puis un traître. C'est la confession douloureuse d'un homme marqué par son enfance, l'influence de son père, l'engagement à la lutte nationaliste irlandaise, c'est surtout une interprétation personnelle du comment et pourquoi de la trahison. «Maintenant que tout est découvert, ils vont parler à ma place. L'IRA, les Britanniques, ma famille, mes proches, des journalistes que je n'ai même pas rencontrés. […] N'écoutez rien de ce qu'ils prétendront. Ne vous fiez pas à mes ennemis, encore moins à mes amis. […] Si je parle aujourd'hui, c'est parce que je suis le seul à pouvoir dire la vérité. ». On est plongé dans une histoire de violence, de lutte, de résistance et d'engagement, d'amitié et de trahison, qui a été décrite avec beaucoup d'empathie et de sens de l'humanité. Histoire percutante et touchante qui donne à penser !

Liens:

- France culture le feuilleton Un podcast

Être ici est une splendeur

Marie Darrieussecq
F21-04
Folio, 2016, 142 p.

Cette biographie romancée est le court récit qui permet de découvrir Paula Modersohn Becker (1876- 1907), peintre allemande au destin bref mais intense. Femme au caractère affirmé et moderne, Paula voulait peindre, coûte que coûte ; être plus libre que son époque ne le permettait aux femmes. Mariée à un peintre reconnu, Otto Modersohn, elle finit par tout quitter, mari et foyer, pour s'installer à Paris, mais elle ne peut pas vivre sans son amour et revient. Soutenue par ses amis, entre autres Rilke et Clara Westhoff, elle peindra plus de sept cents tableaux en à peine huit ans. Marie Darrieussecq a choisi de faire revivre Paula en raison d'une émotion toute personnelle ressentie devant ses toiles, mais aussi d'une sympathie évidente pour cette femme dexception. Rédigé dans un style tout simple sans pathos, ce livre se lit rapidement et fait découvrir et aimer cette peintre inconnue.

Liens:
- Introduction de l'exhibition, Kunstmuseum La Haye, Novembre 2020. you tube film 3.59 minutes

Le Livre des Baltimore

Joël Dicker
F21-05
De Fallois Eds/Poche, 2017, 593 p.

Joël Dicker nous raconte une belle histoire de famille, celle des Baltimore, de trois cousins et leurs parents. Au fur et à mesure des évènements, l'enfance laisse place à l'adolescence et au début de l'âge adulte. Les valeurs familiales sont présentes : l'amour, la fraternité, la confiance, l'admiration, mais aussi les doutes, la trahison, la honte, la jalousie et la rivalité... jusqu'au Drame qui amène cette famille à sa perte. Quelles sont les causes de la chute et de la décadence des Goldman de Baltimore ? Quels secrets se cachent derrière la division de ces deux branches familiales ? Le roman vogue entre trois époques, et Joël Dicker joue avec la nostalgie, impose une certaine gravité, sème ses indices au compte-gouttes, nous induit en erreur et finit par nous capturer dans son filet. Avec son style limpide, ses personnages très américains pas trop élaborés, Le livre des Baltimore n'est pas un roman de haute littérature, mais sa lecture est captivante et très agréable.

Liens:
- Interview avec l'écrivain de Darius Rochebin dans le programme "Pardonnez-moi" à la télévision suisse:
interview du 4 octobre 2015

Frère d'âme

David Diop
F21-06
Ponts, 2018, 175 p.

Un matin de la Grande Guerre, le capitaine Armand siffle l'attaque contre l'ennemi allemand. Les soldats s'élancent. Dans leurs rangs, Alfa Ndiaye et Mademba Diop, deux tirailleurs sénégalais parmi tous ceux qui se battent alors sous le drapeau français. Quelques mètres après avoir jailli de la tranchée, Mademba tombe, blessé à mort, sous les yeux d'Alfa, son ami d'enfance, son plus que frère. Alfa se retrouve seul dans la folie du grand massacre, sa raison s'enfuit. Détaché de tout, y compris de lui-même, il répand sa propre violence, sème l'effroi. Son évacuation à l'Arrière est le prélude à une remémoration de son passé en Afrique, tout un monde à la fois perdu et ressuscité. Le monologue incantatoire d'Alfa n'est qu'un long cri halluciné, le pardon que demande Alfa au défunt. Le style est étonnant, fait de phrases brutes et simples. Plus qu'un roman sur le sort des tirailleurs sénégalais, Frère d'âme interroge sur la folie meurtrière. David Diop évoque avec puissance la cruauté des combats, le déracinement autant que l'universalité de l'amitié. Ce roman a l'élégance de la concision, 175 pages percutantes, intenses. Vraiment remarquable.

Liens:

- Interview dans le programme La Grande Librairie du 18 octobre 2018. interview sur youtube

Tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon

Jean-Paul Dubois
F21-07
De l'Olivier Eds, 2019, 256 p.

« Il neige depuis une semaine. Près de la fenêtre je regarde la nuit et j'écoute le froid. » Ainsi s'ouvre le roman de Jean-Paul Dubois, écrit dans une prose à la fois simple, vive et parfois poétique, sans exclure l'humour tinté d'ironie. L'académie Goncourt a donc primé l'un des meilleurs romans de l'auteur de Une Vie française. Mais, pourquoi Paul Hansen est-il incarcéré depuis deux ans ? Entre passé et présent, l'auteur nous dévoile le parcours d'un homme désabusé, mais tellement humain, dune vie passant par la France, le Danemark et le Canada. Paul, le personnage principal, n'est pas un héros. Fils d'un pasteur et dune propriétaire de cinéma d'art et d'essai, il cherche sa place, s'efforce d'être « un homme bien ». Il semble atteindre son idéal comme superintendant de l'immeuble L'Excelsior, au service à la fois de la machinerie et des âmes. Quand ce microcosme devient le lieu de l'insupportable injustice, Paul, d'abord perdu, finit par réagir. À travers des paysages et des atmosphères variés, l'auteur nous livre un roman touchant, un hymne à la fraternité et à la justice. Dubois est vraiment un conteur qui sans cesse illustre l'idée que, effectivement, tous les hommes n'habitent pas le monde de la même façon !
 

La Délicatesse

David Foenkinos
F21-08
Gallimard, 2009, 208 p.

Charles, directeur d'une entreprise à Paris, est amoureux de sa collègue Nathalie. Elle, au contraire, est en grand deuil. Elle vient de perdre son mari, l'homme de sa vie, à cause d'un accident, et elle est submergée de solitude. Comment retrouver le goût du travail, de la vie, ou même de l'amour ? Markus, un collègue suédois, homme timide et maladroit, surtout avec les femmes, sait atteindre Nathalie, malgré lui, et en toute délicatesse. Le lecteur est témoin observateur des moments délicats, naïfs ou hilarants. Belle histoire sensible, simple mais racontée avec délicatesse, tendresse et humour.

Liens:

- trailer du film La Délicatesse de Stéphane et David Foenkinos (France 2011) trailer

Le Soleil des Scorta

Laurent Gaudé
F21-09
Actes Sud, 2004, 256 p.

Lieu d'action : Montepuccio, petit village dans la région des Pouilles, au sud de l'Italie. Décor : le soleil écrasant, les oliviers, la pauvreté. La famille des Scorta, née par hasard, est décrite de génération en génération, de 1870 jusqu'à nos jours. Rocco Scorta Mascalzone, fils bâtard né à cause d'un malentendu, aura trois enfants. C'est Carmela, la fille, qui confiera à la fin de sa vie l'histoire entière de la famille, avec tous ses secrets, à don Salvatore, l'ancien curé de Montepuccio. Ce que nous apprenons, c'est une reproduction fascinante de l'existence dure dune famille fière jusqu'aux os. La recherche continuelle de l'identité et du bonheur, et la transmission de ses valeurs profondes aux générations suivantes, malgré tous les malheurs et le combat éternel entre la vie et la mort, ce sont les thèmes dont ce roman est imbibé. « C'est la famille qui compte. Toi et moi, pris seuls, nous ne sommes rien. Mais les Scorta, les Scorta, ça, c'est quelque chose.» La lecture de ce roman est fascinante et agréable en même temps. Laurent Gaudé sait très bien évoquer les personnages ainsi que l'atmosphère particulière de l'Italie du sud.

Celle que vous croyez

Camille Laurens
F21-10
Gallimard, 2016, 211 p.

Claire a quarante-huit ans, est professeur et divorcée. Pour surveiller Jo, son amant volage, elle crée un faux profil Facebook : elle devient une jeune de vingt-quatre ans, célibataire, avec une photo empruntée à une femme morte. Christophe va tomber amoureux d'elle. Suit un vertigineux jeu de miroirs entre le réel et le virtuel. Camille Laurens nous raconte les liaisons dangereuses d'une femme qui ne veut pas renoncer au désir. En trois parties distinctes, donnant la parole à Claire, puis à Marc, son psychiatre, et enfin à Camille, un écrivain, l'auteure joue sur les faux-semblants, nous manipule et entremêle la fiction et la réalité. Il y a une adaptation récente au cinéma avec Juliette Binoche dans le rôle de Claire. Celle que vous croyez est un roman complexe, riche, torturé, perturbant, qui joue avec brio avec les mots et les maux, explore les ressorts de la manipulation dans un style concentré.

Liens:

- Bande annonce du film Celle que vous croyez avec Juliette Binoche dans le rôle de Claire. bande annonce

Miroir de nos peines

Pierre Lemaitre
F21-11
Albin Michel, 2020, 544 p.

Faisant suite à Au revoir là-haut (Prix Goncourt 2013), qui traite des suites de la Grande Guerre et Couleurs de l'incendie sur l'entre-deux-guerres (2018), Miroir de nos peines se déroule dans la période de la Seconde Guerre mondiale. Pierre Lemaitre a pris dans Au revoir là-haut le personnage secondaire de Louise Belmont, la fillette de dix ans qui s'était entichée d'Edouard Péricourt, la gueule cassée qui logeait chez sa mère dans le 18ème. On la retrouve en 1940. Elle a désormais trente ans, est institutrice et serveuse dans un café, et se voit offrir sur un plateau une scène d'ouverture absolument spectaculaire. Pour comprendre la scène tragique quelle vient de vivre, Louise devra plonger dans la folie dune période sans équivalent dans l'histoire : l'occupation de Paris par les Nazis et le chaos qui s'ensuit. La façon dont l'auteur brosse ce tableau est fantastique : il s'empare d'événements réels complètement incongrus ou méconnus et il s'amuse à en inventer de nouveaux… Secret de famille, grands personnages, puissance du récit, rebondissements, burlesque et tragique … le talent de Pierre Lemaitre est ici à son sommet. C’est une fresque réjouissante, savoureuse qui peut se lire indépendamment d'Au revoir là-haut et Couleurs de l'incendie mais ce serait vraiment dommage de ne lire que celui-là.

La Belle Amour humaine

Lyonel Trouillot
F21-12
Actes Sud, 2011, 169 p.

À bord de la voiture de Thomas, son guide, une jeune occidentale, Anaïse, se dirige vers un petit village côtier d'Haïti où elle espère retrouver les traces d'un père quelle a à peine connu et éclaircir l'énigme de l'incendie de deux maisons dont une appartenait à son grand-père, qui y a trouvé la mort. Le roman met en évidence la philosophie de vie qui existe dans ce village, Anse-à-Fôleur, à l'opposé de celle de la capitale, Port-au-Prince : les villageois se rassemblent autour de valeurs telles que le respect, l'amour de la vie et de la nature, le don de soi, le partage. Cette philosophie se reflète dans le projet entrepris par l'oncle de Thomas, le peintre Frantz Jacob, de peindre tous les villageois qui répondent à cet idéal d'harmonie dans un tableau intitulé « la Belle Amour humaine ». Le mystérieux incendie ne se trouve pas étranger à ce projet... Ce petit roman, qui prône un exercice inédit de la justice et une fraternité sensible entre les hommes, donne à réfléchir sur la lancinante question : quel usage faut-il faire de sa présence au monde ?

L' Art de perdre

Alice Zeniter
F21-13
FlammarionAlbin Michel, 2018, 604 p.

C'est un roman sur l'identité et l'immigration. C'est l'histoire d'une famille kabyle depuis les années 30 du siècle dernier jusqu'à nos jours. C'est aussi l'histoire du destin que la France a réservé aux harkis (les Algériens qui ont pris position pour la France). Le grand-père de Naïma, Ali, un montagnard kabyle, est mort avant qu'elle ait pu lui demander pourquoi l'Histoire avait fait de lui un « harki ». Yema, sa grandmère, pourrait peut-être répondre, mais pas dans une langue que Naïma comprend. Quant à Hamid, son père, arrivé en France en été 1962 dans les camps de transit hâtivement mis en place, il ne parle plus de l'Algérie de son enfance. Comment faire ressurgir un pays du silence ? Dans une fresque romanesque puissante et audacieuse, Alice Zeniter raconte le destin, entre la France et l'Algérie, des générations successives d'une famille prisonnière d'un passé dur. Mais ce livre est aussi un grand roman sur la liberté d'être soi, au-delà des héritages et des injonctions intimes ou sociales. Cette histoire est racontée avec poésie et réalisme par cette jeune et brillante auteure. Sa plume est élégante, tour à tour musicale et forte.

Liens:

- Rencontre avec l’écrivaine de Axelle Simon, programme À l’Affiche de France 24 du 19 octobre 2017. interview

- Rencontre avec l’écrivaine dans le programme C l’hebdo, France Télévisions du 18 novembre 2017. interview